3. Comment relever ses mails en ligne de commande

Dans la partie 2, on a vu comment installer et configurer les outils nécessaires pour relever ses mails en ligne de commande. Essentiellement, il s’agit de fetchmail et Mutt.

Ainsi, pour relever ses mails, on utilise la suite de commandes suivantes :

fetchmail -kv -m "/usr/bin/procmail -d %T" & mutt -y

Pour rappel, succinctement, fetchmail/procmail va relever les mails et les distribuer dans les boites aux lettres (k laisse les messages sur le serveur, v rend fetchmail verbeux et m les envoie à procmail pour le tri). Puis, on lance mutt (y pour avoir les boites aux lettres).

Il faut maintenant apprendre à utiliser mutt.

De manière générale, si à la ligne de commande correspond un réel gain de temps, il est évident qu’il faut en apprendre la philosophie. Avec elle, lire attentivement, posément, est un impératif. Mémoriser des équivalents claviers est nécessaire, même s’il ne faut pas en exagérer la difficulté. Avec des interfaces graphiques la mauvaise réactivité permet de trouver normal de devoir parcourir les menus presque au ralenti. En ligne de commande , comme tout va plus vite, on a parfois l’impression d’exigences plus élevées. Ce n’est pas le cas évidemment et si comme avec tout logiciel il faut un certain temps pour être à l’aise, il n’est pas nécessaire de le faire rapidement et d’envisager de tout connaître.

On va donc ici donner quelques manipulations simples pour s’en sortir au mieux. Ensuite, à chacun de rechercher les fonctions que son usage réclame. La maxime RTFM (read the fucking manuel) sera donc de mise.

Lorsque mutt est lancé avec l’option -y, on arrive directement sur les différentes boites aux lettres.

Relevons cependant quelques éléments pratiques qui pourraient poser des problèmes :

  • Pour effacer des messages, il suffit de les marquer de la lettre « D » en pressant la touche <d> sur le message sélectionné. C’est simple. Mais, il faut relever que quand le message est marqué « D », il n’est plus possible de le sélectionner. Annuler l’effacement semble donc problématique. La solution est de se positionner dans la liste des messages sur le message suivant en date qui n’a pas été effacé et de presser la touche <u>. Ainsi, le message effacé ne le sera plus.
  • Quand on lance mutt par la commande <mutt -y>, on obtient la liste des boîtes aux lettres. Quand on a choisi d’en consulter une et qu’on est sur la liste des messages qu’elle contient, pour revenir aux boîtes aux lettres, il suffit de presser la touche y.

Voici enfin une liste des équivalents claviers qui permettent de gérer au mieux vos mails :


? pour obtenir de l’aide

t pour modifier la liste des destinataires,
c pour modifier la liste des personnes en Cc,
b pour modifier la liste des personnes en Bcc,
s pour modifier le sujet,
e pour rééditer le message,
a pour attacher des fichiers au mail,
p pour accéder aux fonctions de cryptage et de signature de GnuPG (voir ci-dessous),
q pour annuler l’envoi du mail,
y pour envoyer le mail.
r pour répondre à l’expéditeur du mail sélectionné,
g pour répondre à l’expéditeur et aux autres destinataires du mail sélectionné,
Tab pour aller au mail non lu suivant,
v pour faire la liste des fichiers attachés d’un mail puis s pour les détacher et les enregistrer sur le disque dur,
h pour afficher/cacher le message avec tous ses headers,
f pour transférer le mail sélectionné à quelqu’un,
d pour marquer le mail comme devant être effacé,
u pour annuler le marquage d’effacement,
F pour marquer/démarquer le message comme important, i.e. afficher un point d’exclamation au niveau du message,

a pour ajouter ou éditer l’entrée de l’expéditeur du message dans le carnet d’adresse,

$ pour réactualiser la boîte mail (effacer les messages marqués comme devant être effacés et afficher les messages qui viennent d’arriver),
G pour aller directement à la liste des boites mails.
o pour trier les messages de la boîte mail : il propose alors le choix entre un tri par date, par expéditeur, par destinataire, par sujet, par discussion (tri normal), etc…
w pour mettre un flag sur un message : il propose alors une liste des flags (cela permet notamment de remettre un message comme non-lu en remettant le flag N),

q pour quitter Mutt.

Laisser une réponse