Espace de stockage interne saturé

Symptômes

Chaque matin au redémarrage, un message du type « Espace de stockage interne saturé. Messagerie désactivée. Veuillez supprimer des messages ou des applications » apparaissait.

Tentatives de résolution

Supprimer des messages n’a rien changé. Faire passer des applications de la mémoire interne (env. 1Go) à la mémoire du téléphone (env. 10Go) a amélioré un temps les choses. Mais après quelques semaines, le problème est revenu.

Solution

Le système génère des fichiers de logs de manière importante. Ici plus de 600Mo étaient présents. Pour s’en rendre compte, il faut utiliser « DiskUsage », petit utilitaire bien pratique pour visualiser l’occupation mémoire. Sous « Root required » (merci Fairphone de permettre le root), puis sous « \data » se trouve un répertoire nommé « log_other_mode ». C’est celui-ci qui représentait 600Mo et bloquait les applications.

Comme son contenu est constitué de fichiers qui sont de simples traces de l’activité du système, on peut les détruire sans problèmes. Restait à savoir comment faire.

Sous linux un petit terminal suffit. J’ai utilisé « Terminal Emulator », mais d’autres sont certainement possibles. Il faut alors passer en root pour permettre l’effacement de fichiers systèmes. Cela donne :

$ su

(le $ est l’invite du terminal, à ne pas réécrire). Après passage en root (l’invite devient un #), on peut lancer la commande d’effacement :

# rm -Rf /data/log_other_mode/*

où rm signifie remove, -R recursive pour effacer tout ce qu’il y a dans le répertoire, f force au cas où et * représente tous les fichiers dans le répertoire.

Cela fait, après redémarrage, retour à « DiskUsage » pour vérifier que le répertoire soit bien vide, puis retour dans les applications pour voir si l’alerte a bien disparu.

Dernière remarque. On a fait que vider des fichiers de logs. Le système va continuer à en produire. Je ne me suis pas attaqué à la question de savoir comment lui demander d’arrêter de le faire. Il faudra donc surveiller la production des logs et de temps à autre les supprimer.

Voilà, j’espère que ma remarque pourra éventuellement aider.

Félicitations à Fairphone pour ce magnifique téléphone.

Un autre problème PHP avec Guppy

Autre problème PHP suite au transfert de Guppy sur un serveur faisant tourner PHP 5.3. Deux occurences de la fonction « eregi » ont été signalées comme dépréciées.

La solution est de remplacer ces occurrences par la nouvelle version de cette fonction :

preg_match

à la ligne 4 du fichier :

plugins/adm_membres/boxmemb.inc

De plus, il faut placer la chaîne à rechercher entre /…/. Ainsi, on obtient :

if((preg_match(« /index/ »,$_SERVER[‘REQUEST_URI’]) || preg_match(« /fortopic/ »,$_SERVER[‘REQUEST_URI’])) && $admrefresh != 0) { ?>

et le problème disparaît.

Problème php Guppy

Lors de la mise à jour de Guppy avec le pack cumulatif 4.6.20 du 24.5.12, mon site :

L’École primaire de l’ouest

n’a pas redémarré. Il a mis une erreur signalant une fonction inconnue :

istr_replace

Après quelques lectures et en consultant le fichier donné en référence dans l’erreur, j’ai été amené à remplacer deux occurrences de istr_replace par :

str_replace

aux lignes 44 et 45 du fichier inc/boxcita.inc

Et le site est reparti sans difficultés.

Encadrement d’équation alignées sous latex

Pour aligner des équations sous latex, il faut utiliser l’environnement align. Or, si avec l’environnement equation on peut encadrer l’équation avec un \fbox, avec align on ne peut pas.

La solution est de passer par un environnement mathématique permettant d’encadrer tout environnement mathématique. Il s’agit du paquet empheq.

Pour aligner des équations sous latex, il faut utiliser l’environnement align. Or, si avec l’environnement equation on peut encadrer l’équation avec un \fbox, avec align on ne peut pas.

La solution est de passer par un environnement mathématique permettant d’encadrer tout environnement mathématique. Il s’agit du paquet empheq.

Pour cela on commence par installer le package :

apt-get install texlive-latex3

Puis, on le charge :

\usepackage{empheq}

Enfin, pour l’utiliser, on écrit :

\begin{empheq}[box=\fbox]{align}

\end{empheq}

Plein d’autre options et autres environnement sont disponibles. Consultez la documentation.

Vérifier et graver une image iso sous linux

Quelques lignes pour décrire comme vérifier une image iso, puis la graver et vérifier que la gravure s’est bien passée. Le tout sous linux.

Il faut tout d’abord récupérer l’image iso.

Ensuite, il faut utiliser la commande md5sum du paquet éponyme :

md5sum image.iso

Elle vous retournera une suite de chiffres et de lettres, une somme de contrôle, qu’il faut comparer avec celle fournie sur le site où vous avez téléchargé l’image iso.

Puis, vous pouvez graver votre image avec un logiciel de gravure (k3b, xfburn, …).

Pour vérifier que votre image a correctement été gravée, il faut utiliser à nouveau la commande md5sum, mais sur le lecteur de cdrom. Pour cela, il faut trouver son numéro de device par :

cat /etc/fstab | grep cdrom

qui vous retournera quelque chose comme :

/dev/scd0

C’est cette référence de device qu’il faut utiliser. On lance donc :

md5sum /dev/dcd0

et la somme de contrôle qui est retournée est encore une fois à comparer à celle du site de l’iso.

Si elles correspondent, la gravure s’est déroulée correctement.