4. Terminator pour la ligne de commande

Pour générer ses mails, naviguer, mettre de l’ordre dans ses fichiers et plus encore en ligne de commande, il faut un bon émulateur de terminal. Terminator est connu pour permettre une configuration très souple et particulièrement bien adaptée à un tel travail.

Je vais ici présenter l’essentiel de ce qui est nécessaire pour pouvoir travailler confortablement avec cet outil.

Après installation par la commande :

apt-get install terminator

il faut passer par le menu de configuration. On lance donc terminator par le menu et on choisit ses « Préférences » par click droit sur celui-ci.

Ensuite, dans le menu global, sous « État de la fenêtre : », on choisit « Maximisé ». Ainsi, terminator s’ouvrira en mode plein écran.

Puis, on change l' »Arrière plan » du « Profil » par « Défaut », pour le mettre en mode « Transparent » à 0.7, soit avec 30% de transparence.

Avec un écran relativement grand, on peut demander à terminator de créer trois émulateurs au démarrage. Pour cela, on commence par ajouter/scinder nos émulateurs à l’aide des options de « Division » du menu contextuel sous le click droit. On configure donc notre fenêtre terminator comme on l’entend. Puis, toujours dans les préférences, on enregistre cette disposition comme celle par défaut dans le menu « Dispositions ». Attention, il ne faut pas ajouter une disposition, mais simplement presser le bouton enregistrer alors que la configuration par défaut est sélectionnée.

Et voilà, c’est simple, mais la configuration des dispositions peut s’avérer difficile par ajout. À vous de faire vos expériences.

Laisser une réponse