8. Installer un shell particulier : zsh

Après avoir installé terminator, un émulateur de terminal, on peut vouloir utiliser un shell particulier, différent de bash. Nous allons voir ici comment installer et configurer quelque peu un autre shell que bash, le shell zsh.

Sous debian des paquets sont disponibles. Il s’agit de :

zsh zsh-common zsh-syntax-highlighting zsh-theme-powerlevel9k

qu’il faut installer avec apt-get.

Ensuite, on va installer un framework permettant de gérer la configuration de zsh :

sh -c "$(curl -fsSL https://raw.github.com/robbyrussell/oh-my-zsh/master/tools/install.sh)"

Cela va installer un fichier ~/.zshrc dans lequel il faut choisir le thème que nous allons utiliser : powerlevel9k. On le fait par :

echo 'source /usr/share/powerlevel9k/powerlevel9k.zsh-theme' >> ~/.zshrc

et on recharge le fichier de configuration de zsh :

source ~/.zshrc

Si cela ne devait pas fonctionner, une autre manière d’installer le thème powerlevel9k et de le rapatrier par :

git clone https://github.com/bhilburn/powerlevel9k.git ~/.oh-my-zsh/custom/themes/powerlevel9k

Puis d’installer les fontes powerline par :

apt-get install fonts-powerline

et d’indiquer l’utilisation du thème dans le fichier ~/.zshrc par :

ZSH_THEME="powerlevel9k/powerlevel9k"

tout en n’oubliant pas de re-sourcer ce fichier :

source ~/.zshrc

On peut ensuite installer la coloration syntaxique par :

git clone https://github.com/zsh-users/zsh-syntax-highlighting.git $(ZSH_CUSTOM:-~/.oh-my-zsh/custom)/plugins/zsh-syntax-highlighting

et en déclarant le plugin dans le fichier ~/.zshrc :

plugins=( ... zsh-syntax-highlighting ... )

Enfin, pour que les indications du shell ne se trouvent pas sur la même ligne que ce qu’on va taper, il faut réaliser un passage automatique de la ligne en ajoutant au fichier de configuration de zsh (~/.zshrc) la ligne suivante :

POWERLEVEL9K_PROMPT_ON_NEWLINE=true

Beaucoup d’autres possibilités de configuration sont possibles. Une introduction intéressante a été donnée dans le numéro 217 de Linux Magazine de juillet-août 2018.

Laisser un commentaire