Crowpi, informatique et physique (1)

Je commence ici une série d’articles portant sur l’informatique et la physique. Une chose étonnante que m’a appris l’enseignement de l’informatique, c’est sa capacité à permettre aux élèves de travailler seuls, notamment à la maison. Les possibilités offertes par l’informatique aujourd’hui sont si peu coûteuses qu’il est possible de s’initier à l’informatique seul. Cela présente plusieurs avantages dont le fait de n’être pas jugé par un enseignant, mais simplement par le fait qu’on soit capable de faire ce qu’on a décidé de faire ou le fait de pouvoir travailler quand on veut.

Ne serait-il pas possible de profiter de ces avantages en informatique pour les transmettre à l’étude de la physique ?


Une tentative très intéressante pour permettre l’apprentissage de l’informatique est évidemment l’utilisation de Raspberrypi. Les étonnantes capacités de cette petite machine en ont fait l’outil idéal pour cela. Basé sur l’utilisation d’un Raspberrypi, le projet Crowpi, un petit ordinateur portable entièrement équipé de capteurs sous le clavier est remarquable.

L'ordinateur Crowpi
ASCII

L’idée à la base de ces articles est d’utiliser Crowpi pour faire de la physique. Crowpi se veut une plateforme pour l’étude de l’informatique. Se pourrait-il qu’il puisse être simultanément une plateforme pour la physique ? C’est à la découverte de ses capacité dans ce dernier domaine que cette série d’articles va être consacrée.

Laisser un commentaire