Nomade des mers

Cet ouvrage est simplement fondamental. Il doit orienter nos vies.

Il est consacré au Low Tech et loin du discours porté sur ces technologies, il s’attarde à recenser des innovations au cœur même de celle-ci. C’est un travail d’ingénieur et il ne faut pas s’y tromper, c’est un énorme travail intellectuel. D’abord par la prise de conscience de leur nécessité, mais surtout parce que si les low tech consomment peu, sont particulièrement bien adaptés à leurs usages et respectent l’environnement, elles nécessitent un immense travail de réflexion préalable. Ce qu’on gagne en adéquation de l’objet avec sa fonction, on le « perd », mais ne faudrait-il pas plutôt dire qu’on le gagne, en temps de cerveau.

En réalité, si on peut s’imaginer que la démarche low tech nous pousse à une réflexion extrême, elle nous engage plutôt sur le temps de la réflexion. À l’opposé des nouvelles technologies qui prônent une idéologie de la vitesse, les low tech obligent à prendre le temps. La conséquence est simple, tout dans les objets fabriqués ainsi est plus adapté à l’Homme.

Lisez donc ce tour du monde de l’intelligence comme si vous faisiez un tour du monde de la connaissance humaine.

Laisser un commentaire