Raspberrypi : mise-à-jour stretch-buster

Voici un petit memo pour réaliser la mise-à-jour d’un raspberrypi tournant sous Raspbian stretch vers Raspbian buster.

Tout d’abord, il faut savoir que le téléchargement des paquets nécessaires à la mise-à-jour ne peut se faire que si la place nécessaire pour les stocker est disponible. Pour un système complet, il faut prévoir 8Go. Ainsi, vérifiez avec la commande :

df -h

que celle-ci est bien disponible. Cette commande signifie « disk free -human », soit en français « quelle est la place libre sur le disque, dans un langage humain ». Vous verrez alors apparaître une colonne vous donnant la mémoire disponible directement en Go.

Il faut ensuite réaliser un audit des paquet permettant de savoir si ceux-ci sont dans un état correct pour la mise-à-jour :

sudo dpkg --audit

Puis, il faut voir si des paquet sont bloqués :

sudo dpkg --get-selections | grep hold

L’argument de dpkg permet de récupérer la liste des paquets installés dont on recherche avec grep le motif « hold ». Ce motif signifie que l’utilisateur ne veut pas modifier (mettre-à-jour) le paquet. Comme cela peut poser problème, il faut qu’aucun paquet ne soit dans cet état à moins d’une bonne raison.

Il faut ensuite mettre à jour le système à partir duquel on va faire la mise-à-jour :

sudo apt-get update
sudo apt-get upgrade
sudo apt-get dist-upgrade

La première commande fait une mise-à-jour de la liste des paquets. La seconde mets à jour les paquets non vitaux et la troisième fait la mise-à-jour des paquets vitaux.

Il faut ensuite changer le nom des dépôts pour passer les faire pointer vers la nouvelle distribution Buster :

sudo sed -i /deb/s/stretch/buster/g /etc/apt/sources.list
sudo sed -i /deb/s/stretch/buster/g /etc/apt/sources.list.d/*.list

Ce deux lignes sont complexes. L’idée est de changer toutes les ocurences « strech » en « buster » dans plusieurs fichiers. Comme avec Debian, le fichier « source.list » du répertoire /etc/apt/ est touché. Mais en plus tous les fichiers .list du répertoire /etc/apt/source.list.d/, ce qui est propre à Raspbian.

L’utilitaire permettant ces modifications automatiquement est sed. Dans le cas présent, on utilise -i pour spécifier qu’on va écraser le fichier original. Puis, on spécifie que toutes les lignes (/g) commençant par deb se verront substituer (s) le motif stretch par buster.

Cela fait, on met à jour la liste des paquets de buster :

sudo apt-get update

Puis, on met à jour la distribution :

sudo apt-get upgrade
sudo apt-get dist-upgrade

Des questions vous seront posées auxquelles il faudra répondre Y dans la plupart des cas, à moins de savoir ce que vous faites.

Reste à effacer les paquets qui ne sont plus nécessaires :

sudo apt autoremove -y
sudo apt autoclean

Normalement tout devrait bien se passer. Mais, il arrive que ce ne soit pas le cas. Lisez bien alors les messages d’erreurs, car parfois ils permettent de forcer l’installation de quelques paquets récalcitrants qui peuvent bloquer la mise-à-jour.

Laisser un commentaire