Raspberrypi : un cadre de photos

À l’aide de l’écran (tactile) officiel de raspberrypi, il est très simple de réaliser un petit cadre photo dont les images affichées résident sur un serveur distant. L’article dont je me suis inspiré est http://www.framboise314.fr/un-cadre-photo-avec-le-raspberry-pi/

Les paquets nécessaires sont :

apt-get install cifs-utils qiv pqiv

pqiv est semble-t-il une réécriture de qiv en python, dispose d’une interface graphique minimale et est en GPLv3 ; sxiv dispose aussi d’une interface graphique, semble être écrit en C, mais est en GPLv2. Pour ce projet sur raspberry, visiblement pqiv aurait été le meilleur choix. Je vais donc présenter les codes pour qiv et pqiv.

Pour le montage, je ne détaillerai pas plus qu’en précisant la commande :

sudo mount -t cifs -o username=... //serveur/photos/cadre /home/pi/cadre/

Pour le lancement du diaporama on a des options et le chemin du répertoire où sont montées les images :

qiv -f -R -S -n -s -r -d 10 -l -u -t -i -m /home/pi/cadre/

Les options choisies ici sont :

  • plein écran (–fullscreen -f),
  • lecture seule (–readonly -R),
  • mélange (-shuffle -S),
  • désactivation du filtre par extension (comme jpg, png, …) (–no_filter -n),
  • démarrage automatique de la présentation (-slide -s),
  • aléatoire (–random -r),
  • temporisé à 10 secondes (–delay -d),
  • rotation automatique (– autorotate -l),
  • sous-répertoires compris (–recursivedir -u),
  • mise à l’échelle de l’écran (si trop grand) (–scale_down -t),
  • sans barre d’état (–no_statusbar -i) et
  • mise à l’échelle de l’écran (si trop petit) (–maxpect -m).

Relevez que la barre d’état ne permet pas de changer de diapositives et n’affiche que des renseignements sur l’image.

Pour pqiv, les options sont les suivantes :

pqiv -f -s --shuffle -d 10 -F -t -i /home/pi/cadre/

avec les options :

  • plein écran (–fullscreen -f),
  • démarrage automatique de la présentation (–slideshow -s),
  • mélange aléatoire des images (–shuffle),
  • temporisé à 10 secondes (–slideshow-interval=n -d),
  • transitions douces (–fade -F),
  • mise à l’échelle (–scale-images-up -t),
  • sans barre d’état (–hide-info-box -i).

Il faut relever qu’avec pqiv les images présentés paraissent plus lumineuses et qu’en mode fenêtre, il est possible de rendre la bordure transparente (composite nécessaire !), ce qui devrait permettre d’afficher des images sur le fond d’écran à l’instar de conky. Par contre, malgré un raspberry ou l’économiseur d’écran est désactivée (avec la méthode précisée ici), avec pqiv l’écran devient noir au bout d’un certain temps, ce qui ne se produit pas avec qiv. Le problème peut être corrigé en installant le paquet xscreensaver, en lançant le démon éponyme et en le désactivant par son interface graphique.

D’autre options intéressantes sont présentes avec pqiv, comme une relecture automatique du répertoire permettant de prendre automatiquement en compte de nouvelles images. Mais je n’ai pas testé !

Laisser une réponse