Informatique au lycée

Le canton de Neuchâtel vient de prendre la décision d’exigences supplémentaires par rapport aux autres branches pour le français, l’allemand, les mathématiques et l’option spécifique, revenant ainsi sur les décisions liées à la nouvelle maturité.

Pourquoi ces branches ? Elles sont très importantes direz-vous. En tout cas bien plus que l’informatique, domaine dans lequel beaucoup d’enseignants et visiblement de politiques brillent par des compétences plus que minimales. Au lycée, l’informatique n’est à la plupart jamais enseignée. Et ne parlons pas d’informatique dans les branches, car si on en tiens compte, on pourrais ne plus enseigner le français pour lui-même. Avec la langue natale, l’informatique est aujourd’hui la branche qui sera la plus utile aux élèves.

Deux périodes par semaine pendant deux ans pour quelques élèves, il s’agit de l’option complémentaire, c’est totalement insuffisant !

Vus les enjeux, ce sont non seulement une option spécifique d’informatique, mais aussi des cours de discipline fondamentale dans cette branche qui sont absolument nécessaires.