La fin de l'éducation

La fin de l’éducation ? Commencements …

Un livre extraordinaire. Au cours d’une carrière d’enseignants, on comprend petit à petit que l’éducation apprend essentiellement aux élèves à obéir. Des sentiments confus, des étonnements, une conscience progressivement plus claire de ce que l’éducation en-classe les élèves dans les préjugés des enseignants, les rend dépendant des maîtres, ne les autonomises pas, appraîssent avec l’expérience de l’enseignement. Ce livre en expose les raisons si clairement qu’on a l’impression qu’il met des mots sur ces sentiments.

« De nos jours, dans le monde entier, l’éducation tend vers chaque fois plus de contrôle : d’avantage de tests, d’examens et de certifications. Il semble que, de plus en plus souvent, ce soient même l’évaluation et la certification qui déterminent l’enseignement. »

Ce n’est pas normal. L’éducation par la contrainte ne fait rien apprendre, elle éduque. Apprendre c’est tout autre chose. C’est vivre.

Les briseurs de machines

Les briseurs de machines

Trop d’ingénieurs pensent la technique innocente. Ce livre montre au contraire à quel point elle est fortement liée avec l‘éthique et la politique. Rarement discussion sur les enjeux des techniques n’a aussi clairement montré qu’on ne peut les concevoir ailleurs qu’au centre des politiques de tout temps.

La technique n’est pas innocente.

De tout temps des gens ont osés dire qu’ils n’étaient pas d’accord avec la production même de certaine techniques. Ce livre leur rend hommage.